© 2013 by Mathieu Sérot

SaharArmorik

 

Bretagne/Maroc

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"SaharArmorik"- 

Rencontres d'Orchestres de Transe - 

 

La Cie "La Part des Anches" - Bretagne (Fr) Avec : 

Stéphane Hardy - Bombarde

Benjamin Goudédranche - Bombarde

Mathieu Sérot - Bombarde

Jacques Miossec - Dawul

Gaël Martineau - Dawul 

 

La Confrérie des Hmadcha de Taroudant - Maroc, avec 

Jalil Aït Bensalah - Ghayta et chant

Abdellatif Khali - Ghayta et chant

Abdelghani Ait Bensalah - Percussions et chant 

Mounir Farsani - Percussions et chant 

Nourddine Elachabiy - Percussions et chant

 

Guest : Kévin Colas - Bombarde

 

Direction Artistique : Stéphane Hardy

 

Avec le soutien de la Cie Herrad - Bretagne (Fr), L'Institut Français d'Agadir, L'Institut Français et la Région Bretagne.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Note d'intention : 

 

Se donner l'occasion de remonter le temps...les temps...

De parcourir les territoires... d'observer les pratiques.

Se donner le droit de déplacer des éléments, de rapprocher des entités, de les modifier, d'imaginer des nouvelles rencontres passées... d'hypothétiser...

 

...Et si.?

Dans certaines formes de pratiques musicales, le Maroc et la Bretagne ont en commun une intention de Transe.

En Bretagne, on sublimait la fatigue des travaux agricoles par de longues veillées dansantes le corps puisait dans la force d'un moment collectif (par le biais de moments de danses en rond notamment) et pouvait ainsi s'oublier et surpasser les durs moments de labeurs quotidiens.

Au Maroc, on relève encore de nos jours la pratique cérémoniale des confréries Hamadcha ou Aïssawa, confréries qui mettent en scène lors de complexes cérémonies rituelles, des danses symboliques cherchant à mener à la Transe.

 

...Et si...?

Dans ces territoires distincts, ces quêtes de la recherche du moment clé de l'instant présent, tout peut basculer, ont en commun également d'avoir dans leurs pratiques musicales, l'utilisation du hautbois rustique, appelé du côté du pays du Mont d'Arrée, la « Bombarde » et du côté du pays de l'Atlas, la « Ghayta ».

De part et d'autres, nous retrouvons également la pratique de chants collectifs, de danses collectives.

 

...Et si...?

Partant de ces éléments de similitudes, de rapprochements des pratiques, le collectif a imaginé une reformulation d'un passé, une nouvelle lecture de l'ancien.

 

...Et si...

Les pratiques de danses en Bretagne lors des veillées, avaient, tout comme les confréries au Maroc, leurs orchestres de Transe, solidement voués à mener chacun à la transe à coups de bombardes et de percussions, de chants collectifs avec la mise en valeur de la virtuosité individuelle, de rituels et de danses.

...Et si...

En injectant des données de joutes musicales, que l'on pourrait voir sous la lecture contemporaine et urbaine des battles de type Hip Hop, dans un passé d'à peine un ou deux siècles, il avait existé des face-à-face amicaux et respectueux, mais fermement intentionné à jauger du plus universellement transant des orchestres.

Sur un coup de tête, l'orchestre de transe d'une contrée peut défier l'orchestre de transe d'une autre contrée pour sa renommée.

Alors se déploie spontanément tout l'art de la maîtrise de l'instant présent pour le façonner et le sublimer jusqu'à son paroxysme transant.

Ce sont alors des moments intenses et spontanés poussant à transcender son savoir-faire, l'on s'émerveille de l'art des uns et des autres, de l'identi-terre de l'orchestre qui fait vibrer notre moi culturel, ou l'on s'émerveille de l'exotisme de l'autre orchestre défié.

Ce cheminement mettant à profit de nouvelles données pour ré-inventer sa culture, sa pratique.

 

...Et si...

Le moment final de ces joutes était finalement une apothéose la transe n'avait plus de terroirs, de territoires, ni plusieurs orchestres mais un seul orchestre sublimant chacun des orchestres, les codifications, au final, n'importe presque pas, pour peu que chacun transe et se surpasse.

Collectage de l'imaginaire, ce projet se veut un terrain de rapprochements, de rencontres , de mises en valeurs des similitudes et des différences, des cultures. Les territoires se rapprochent, les terroirs se modifient à coups de Danses de Transe, de Transe en Danse, de Transcendance...

 

Stéphane Hardy.

 

 

 

 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now